Aide mémoire des chefs de sortie

Objectif

Cet aide mémoire a pour objectif de rappeler aux membres qui organisent ou participent à des sorties avec le Club certaines règles sur le plan de l’organisation et de la sécurité. Il établit également le rôle et les responsabilités de chacun. (Source : Cet aide mémoire produit par le comité formation du Club Rabaska est une adaptation de documents similaires produits par le Club Les Aventuriers et de la FQCK.)

L'organisateur de la sortie et le chef de sortie

L’organisation d’une sortie nécessite qu’un membre assume la responsabilité de l’organiser et de guider le groupe. Bien que souvent l’organisateur de la sortie soit aussi le chef de sortie, ces responsabilités peuvent aussi être partagées.

·         L’organisateur de sortie est la personne qui inscrit la sortie au calendrier, prend les inscriptions des participants, recueille les informations pertinentes à l’organisation de la sortie et les transmet aux participants. C’est aussi celle qui doit remplir un rapport de sortie en allant sur le calendrier web du club.  Elle coordonne les groupes de bouffe,  et le covoiturage.  Le cas échéant, c’est aussi la personne qui va désigner le chef de sortie.

 

·         Le chef de sortie  est la personne qui sera responsable de la sécurité lors de la sortie et elle aura les pleins pouvoirs en cas d’accidents.  Il s’agit souvent de l’organisateur de sortie, mais parfois celui-ci désigne une autre personne qui agira comme chef de sortie.  Dans ce cas, il s’agit généralement de la personne la plus expérimentée, si elle en accepte la responsabilité.  En canot, le chef de sortie devrait idéalement avoir au minimum un niveau 3 eau vive ou l’équivalent.  Dans le cas d’une sortie de kayak de mer, le chef de sortie devrait avoir un brevet ou une expérience équivalente à la zone qui caractérise cette sortie.

 Télécharger le guide en format Word

Une sortie, plusieurs phases

Une sortie est composée de trois phases : la préparation, la sortie et l’après sortie. Ces trois phases sont importantes et négliger des aspects préparatoires ou l’après sortie peut entraîner des conséquences désagréables pour les participants ou les autres membres du Club.

 

PHASE 1 La préparation

La phase préparatoire comporte huit éléments. Ils sont tous sous la responsabilité de l’organisateur de la sortie.

1.     L’ANNONCE : L’organisateur doit annoncer la sortie en l’inscrivant au calendrier des activités du Club Rabaska. Cette inscription peut se faire par Internet ou lors de la rencontre préparatoire. (Note: cela est indispensable pour assurer la couverture d’assurance). 

2.    L’INFORMATION : L'information est envoyée par courriel sur la liste de distribution du club. L'organisateur doit présenter les renseignements sur le parcours, le degré de difficulté, l’heure et le lieu de rendez-vous. Au besoin, il fournira de l’information sur les campings, les accès, les navettes, les frais à débourser, les points de mise à l’eau et les points de sortie, le covoiturage et les bouffes communes. Il diffusera la carte de la rivière ou indiquera comment se la procurer.

3.    LA CONFIRMATION : L’organisateur doit confirmer la sortie sur la liste d’envoi informatisée des membres du Club (Liste Rabaska).  Il devra alors communiquer l’heure, le point de rencontre, incluant les instructions pour s’y rendre.

4.    L’INSCRIPTION : L’organisateur prend les inscriptions des membres qui veulent participer à la sortie. Il doit s’informer de l’expérience de chaque participant qu’il ne connaît pas. Il doit faire les recommandations appropriées et il peut refuser la participation d’un membre dont l’expérience est insuffisante. Le cas échéant, l’organisateur peut déléguer cette responsabilité au chef de sortie.

5.    LA PRÉVENTION : Lors des expéditions, l’organisateur doit prévoir un plan d’urgence (comment évacuer en cas de blessure) et un plan de sortie en collaboration avec le chef de sortie. Une copie de l’itinéraire devrait être laissée à quelqu’un qui peut appeler des secours si le groupe n’est pas revenu après la date prévue.

6.    LES CONDITIONS MÉTÉO: Parfois les conditions météorologiques ou le débit de la rivière (crue) empêchent la réalisation sécuritaire de la sortie.  L’organisateur doit valider les conditions météorologiques avant la sortie en consulter Info-débit et les prévisions météorologiques locales. Le cas échéant, il doit alors décider si la sortie est annulée ou modifiée (itinéraire ou degré de difficulté). Il doit établir si les personnes inscrites ont les capacités pour participer à la sortie modifiée.

7.    L’ÉQUIPEMENT : l’organisateur doit s’assurer, avant le départ, que le groupe possède le matériel collectif nécessaire au bon déroulement de la sortie, notamment une trousse de premiers soins et une trousse de sauvetage. En expédition, on doit ajouter une trousse de réparation de canot et une trousse de survie.

8.    LE CHEF DE SORTIE : L’organisateur doit décider s’il agira comme chef de sortie ou s’il désigne un chef de sortie qui aura suffisamment d’expérience pour mener à bien les responsabilités qui y sont liées.

 

PHASE 2 La sortie

La seconde phase est composée de neuf éléments tous sous la responsabilité de l’organisateur de la sortie ou du chef de sortie.

1.    Participants non membres du club : Référer à l'article 43 des règlements du club sur les membres temporaires.

2.    Les trousses : L’organisateur doit établir qui possède la trousse de premiers soins, la trousse de sauvetage et en expédition la trousse de réparation et la trousse de survie. Il doit également connaître leur emplacement.

3.    La carte : L’organisateur doit apporter au moins deux copies de la carte-guide. Le chef de file et le chef de sortie devront en avoir une lors de la descente.

4.    Autorisation et frais de participation : L’organisateur doit obtenir les autorisations requises pour le bon déroulement de la sortie et s’il y a lieu collecter les participants pour défrayer les coûts (permis d’accès, clé, etc...)

5.    Navette et caravane d’automobiles : L’organisateur doit planifier la navette, désigner un chef de file et un serre-file dans la caravane d’automobiles et s’assurer que chacun attend la personne derrière lui.

6.    La modification de la sortie : Le chef de sortie peut modifier le lieu et la durée de la sortie lorsque les conditions météorologiques, le manque de préparation, le manque de temps, un accident ou toutes autres choses qui empêchent le déroulement sécuritaire de la sortie.

7.    L’équipement des participants : Le chef de sortie doit s’assurer que les participants ont l’équipement nécessaire pour effectuer la sortie de manière sécuritaire. Le chef de sortie peut refuser qu’un participant ne participe à la sortie s’il ne possède pas l’équipement sécuritaire requis (VFI, flottaison ajoutée, casque, cordes de pointe, écope, aviron de secours ou vêtement isotherme en conditions d’eau froide).

8.    Les consignes avant le départ : Avant de commencer à descendre la rivière, le chef de sortie doit s’adresser au groupe et rappeler plusieurs consignes :

o    Le déroulement de la descente : le chef de sortie explique le déroulement de la descente, il indique les endroits où sont situées les principales difficultés sur le parcours et il informe le groupe si on doit s’y arrêter pour reconnaître ces rapides ou les portager. C’est lui qui doit arbitrer les différends entre les participants concernant le déroulement qu’il propose. Il doit faire respecter l’éthique lors de la sortie.

o    La signalisation et la sécurité : Il doit faire un rappel de la signalisation internationale avant le début de la descente. Il doit rappeler comment se fait la récupération : la sécurité des gens d’abord (nager les pieds vers l’avant, éviter d’être coincé entre le canot et la roche…), la récupération du matériel ensuite. Il indique où sont les trousses.

o    La stratégie de descente : Le chef de sortie établit la stratégie de descente (en commando ou avec chef de file et serre-file). En fonction de la stratégie retenue, il pourra désigner un chef de file et un serre-file.  Il doit s’assurer au départ qu’un consensus est établi sur le mode de fonctionnement pour assurer la sécurité de tout participant.  Au besoin, il veillera à scinder le groupe, chaque groupe ayant  un responsable, un  chef de file et un serre-file.

9.    Le passage sécuritaire des rapides : Le chef de sortie doit organiser la mise en place de dispositifs de sécurité (sacs à corde, reconnaissance, cordelle, portage, etc...) dans les rapides difficiles en considérant l’expérience du groupe.  À cette fin :

o    Il assiste les participants par une reconnaissance à pied lorsque ceux-ci en font la demande ou il trouve une autre personne qualifiée pour le faire.

o    Il peut interdire le passage d’une section de la rivière à un participant qu’il ne juge pas suffisamment expérimenté ou l’obliger à faire une reconnaissance à pied du rapide.  Dans le cas où le participant refuserait sa décision ou ses recommandations, le chef de sortie se doit de répéter son opposition devant témoins afin de se protéger.

o    Lorsqu’un problème met sérieusement en danger la sécurité d’un ou plusieurs participants, il aura pleine autorité sur les actions à prendre par les participants et devra exercer ou déléguer ce droit.

PHASE 3 L'après sortie

 

Le travail de lorganisateur se termine après la sortie

 L’organisateur de sortie doit remplir le rapport de sortie sur le site Internet du Club. 

1.    Dans le cas d’une blessure survenue pendant la réalisation de la sortie, l’organisateur de sortie doit de décrire en détail les circonstances de la blessure, les premiers soins donnés et les mécanismes d’évacuation utilisés.  Il doit faire de même pour tout incident qui aurait pu causer préjudice au groupe lors de la réalisation de la sortie.

2.    L’organisateur doit inscrire dans la trousse de premiers soins tout le matériel utilisé pendant la sortie.

3.    L’organisateur doit s’assurer de retourner auprès du responsable tout matériel collectif emprunté pour la sortie et lui mentionner tout bris ou utilisation de matériel.

Les responsabilités du participant

Les participants à une sortie du Club ont des responsabilités et des devoirs. La connaissance de ces responsabilités et le respect de ces devoirs assurent le bon déroulement de la sortie et facilitent le travail de l’organisateur ou du chef de sortie.

 

Consignes générales

1.      Le participant doit communiquer avec l’organisateur de sortie pour s’inscrire à une sortie, à l’intérieur des délais établis. S’il souhaite amener un invité, il doit obtenir l’accord de l’organisateur.

2.      Lorsque cela est demandé par le chef ou l’organisateur de sortie, il doit fournir une preuve (ex. : les rivières canotées, une référence connue de l’organisateur) qu’il est de calibre à faire la sortie.

3.      Il doit informer le chef de sortie de tout problème de santé qui pourrait nuire au bon déroulement de l’activité et il doit s’abstenir de participer à une sortie si une condition médicale ou une  expérience insuffisante l’empêche de le faire de façon sécuritaire.

4.      Il doit débourser les frais demandés par l’organisateur de sortie dans les délais prescrits, sous peine de voir sa place annulée.

5.      En cas d’annulation, un participant ne sera remboursé que si personne d’autre n’a pu le remplacer.

6.      Il doit louer à ses frais le matériel nécessaire pour la sortie et en assumer l’entière responsabilité en cas de bris ou de vol.

7.      Tout adulte qui amène un mineur dans une sortie est responsable de la sécurité de ce dernier et du respect des règlements par celui-ci.

8.      Il doit connaître les règlements généraux du club et s’y conformer.

9.      Il arrive à l’heure prévue et aide à l’organisation des navettes.

Consignes en rivière

1.      Le participant est responsable de sa propre sécurité.

2.      Il doit s’assurer d’avoir le matériel individuel nécessaire pour participer de façon sécuritaire à la sortie (VFI, flottaison ajoutée, casque, cordes de pointe, écope, aviron de secours, vêtement isotherme…) sans quoi, le chef de sortie peut refuser qu’il participe à la sortie.

3.      Il doit porter un vêtement isotherme pour participer aux sorties entre le 1 octobre et le 1er juin ou à la demande du chef de sortie.

4.      Il doit respecter l’autorité du chef de sortie.

5.      Il doit connaître la signalisation internationale et celle du club, l’utiliser et la respecter.

6.      Il doit descendre les rapides selon la stratégie établie (ex. : ne pas dépasser le chef de file ni être derrière le serre-file). 

7.      Il doit porter assistance à toute personne en difficulté, sauf si cela met en péril sa propre sécurité.

8.      Il doit participer à la mise en place de dispositifs de sécurité et assister les autres à la demande du chef de sortie.

9.      Il doit conserver un écart sécuritaire avec les canots se trouvant en aval, tout au long de la descente en rapides.

10.  Il doit connaître ses limites et obtenir l’autorisation du chef de sortie pour descendre un rapide qui est à la limite de ses capacités.

11.  Il doit aller reconnaître les rapides de la rive si le chef de sortie le lui demande.

12.  Il n'incite personne à descendre un rapide si cette personne ne s’en sent pas capable.

13.  Il adopte un comportement éthique. Il respecte l’environnement et la nature. Il est courtois avec les autres canoteurs. Il respecte les riverains et les propriétés privées.